Archives pour la catégorie Les Dernières Nouvelles

RPI : retour sur une action collective

Le vendredi 1er Avril nous apprenons par la presse locale que le Regroupement Pédagogique Inter-communal de Saint Laurent & Vouzeron est sous la menace de fermeture d’une classe.

Aucune information préalable aussi bien au niveau des enseignants que des élus des villages n’a été communiquée. Ces derniers avec les institutrices se renseignent auprès de l’Inspection de l’Education de Vierzon qui confirme avec regrét cette décision : le nombre d’élèves prévus pour la rentrée 2011/2012 étant inférieur aux dispositions nationales.

Sous le signe de l’urgence une réunion est déclenchée le vendredi soir par les élus, parents d’élèves et institutrices à l’école de Vouzeron. C’est la création du Collectif « Non à la fermeture d’une classe » du RPI Saint Laurent / Vouzeron. Il est décidé de préparer un message à communiquer à tous les habitants des 2 communes et d’essayer de faire circuler une pétition contre cette fermeture. Les élus de St Laurent & Vouzeron informent qu’ils ont pu obtenir une audience auprès de l’inspecteur d’académie de Bourges le Lundi matin. 2 parents se proposent d’accompagner les élus à cette audience.internet2Samedi 2 avril, une lettre est rédigé par les élus de St Laurent & Vouzeron : cette lettre a pour but de concrétiser la demande de conserver toutes les classes du RPI et d’avoir une trace de ces doléances. Cette lettre insiste sur des arguments comme le sur-effectif des autres classes en cas de fermeture d’une classe, les investissements importants des 2 communes pour l’école: garderie, cantine remise aux normes il y a moins de 2 ans, qualité des repas servis, ramassage de proximité des enfants, transports à disposition à la journée…. Mais aussi l’investissement des communes pour l’augmentation des effectifs des enfants scolarisés comme la création de lotissements, développement de logements sociaux, mise en place d’espace ludique pour les enfants… Tout cela afin de permettre de maintenir la vie dans les villages et de maintenir l’activité au niveau local.

Plusieurs élus mais aussi des parents d’élèves rédigent également différentes lettres reprenant les mêmes éléments évoqués ci-dessus, et ils les envoient aux représentants de l’état (prefet, sous-prefet …), de l’éducation (inspecteur de vierzon, ministre de l’éducation…) mais aussi aux élus nationaux (députés, sénateurs…). Durant tout le Week-End la mobilisation s’organise…

internet1Lundi matin, nos élus et des parents d’élèves se rendent à l’inspection académique de Bourges afin d’obtenir des informations et défendre nos écoles. Ils ne sont pas reçus par l’inspecteur Mr MOREAU, et c’est avec Mme LEVEQUE, chargée auprès de l’inspection de la mission maternelle qu’ils remettent la lettre rédigée et qu’ils exposent la nécessité de garder toutes les classes au niveau de notre RPI. Il remettent également une pétition de plus de 200 signatures.
Au retour dans les villages de cette réunion, une communication est faite à la presse de cette rencontre (1er article dans la presse) et aux parents d’élèves. Comme aucune réponse n’a été donnée par l’inspection, le collectif rédige un tract appelant les parents à se rassembler le Mardi matin à St Laurent et à rester mobilisé. Un page Facebook est créée pour communiquer (http://www.facebook.com/pages/RPI-StLAURENT-VOUZERON/182016375177303)

internet3
Le mardi 5 avril au matin : le rassemblement du collectif a lieu à St Laurent. Une manifestation est organisée devant les écoles des 2 villages par les parents d’élèves : ces derniers en profitent pour mettre en place des banderoles devant les écoles, les mairies et les commerces (merci de leur soutien). La presse locale présente sur place, rédige un 2ème article. Le mardi après-midi, le collectif rédige un nouveau tract invitant les parents et habitants des 2 villages à se réunir à St laurent le Jeudi soir afin de préparer de nouvelles actions : En effet la décision finale concernant les fermetures des classes doit être prise le Vendredi matin lors d’une réunion à la Préfecture à Bourges, il convient d’agir avant cette réunion. Le soir, une information non vérifiée circule comme quoi la classe ferait l’objet d’un blocage et non plus d’une fermeture de poste. Cependant le collectif reste mobilisé car c’est le maintien de toutes les classes du RPI qui est demandé.internet6Le Jeudi 7 avril au soir, de nombreux parents d’élèves se rassemblent avec des élus et les institutrices. Ces dernières informent les parents qu’elles feront grève le lendemain afin de manifester. Le collectif décide de participer à cette manifestation, des banderoles, des pancartes sont immédiatement réalisées, et le rendez-vous est donné pour le Vendredi matin. Un élu informe l’assemblée présente que la classe va peut-être être conservée. Mais tant qu’aucun document le prouve, il faut continuer à faire pression.

Le vendredi 8 avril vers 9h00, c’est en nombre que le collectif manifeste devant la préfecture. Les parents mais aussi les enfants ont fait le déplacement. La presse est sur place et sous les fenêtres de la préfecture les voix du collectif « Non à la fermeture d’une classe » du RPI Saint Laurent / Vouzeron se font entendre.internet4Vers 12h30, l’information est officielle, aucune classe du RPI de Saint Laurent / Vouzeron n’est supprimée… Merci à tous les acteurs du collectif : parents, élus, enseignantes, commerçants et habitants d’avoir sauver le bien-être de nos enfants et la vie de nos villages.

internet5

Publicités