Archives pour la catégorie 1970 à nos jours

Histoire des écoles (période de 1970 à nos jours…)

La situation va s’arranger et la stabilité va s’installer dès la rentrée 1971 avec l’arrivée d’un instituteur tout frais émoulu de l’École Normale de Bourges : Robert LEGOUX. Mais le mal est fait et la faiblesse des effectifs font craindre la disparition de la classe unique à Saint Laurent. De nouveaux habitants, attirés par le calme et la fraîcheur de la commune, vont heureusement permettre le repeuplement de l’école (il ne faut pas oublier que l’année 1975, avec 13 élèves, a vu la population Laurentaise la plus basse de son histoire avec 210 habitants seulement). L’arrivée en 1977 d’une nouvelle municipalité conduite par un tout jeune Maire, Jean-Louis Rivier, et son Conseil Municipal, vont proposer une politique favorisant l’urbanisme et contribuer ainsi à faire infléchir la courbe descendante de la démographie. Une zone pavillonnaire verra le jour à la Ruesse et quelques permis de construire pourront être obtenus ça et là parce que la Municipalité n’est pas encore dotée d’un document d’urbanisme. La population va ainsi passer à 253 habitants en 1982, puis 354 en 1990.

Image35Les nouveaux habitants vont faire gonfler les effectifs à 28 élèves en 1983 avec de nombreux bambins de 4 ans. Il y avait tout lieu de se féliciter car l’école était sauvée mais il était difficile pour Robert LEGOUX de diriger une classe à 6 niveaux avec autant d’élèves. La Municipalité lui avait octroyé, à la fin du premier trimestre de 1982, un poste d’ assistante maternelle en la personne de Martine, son épouse. Malgré tout, les difficultés liées à l’abondance des effectifs et des niveaux demeuraient.

VERS LE REGROUPEMENT PÉDAGOGIQUE SCOLAIRE
A VOUZERON, les infrastructures scolaires étaient plus importantes : outre les deux classes (l’une dirigée par Gilles VINCENT avec les cours CE2-CM1 et CM2 ; l’autre, dirigée par Katia JEANNIN qui enseignait aux maternelles moyenne et grande sections ainsi qu’aux CP et CE1), existaient un ramassage scolaire et une cantine. De même qu’à SAINT LAURENT, la plénitude des effectifs atteignait un seuil critique et de nombreux enfants étaient placés sur une liste d’attente en attendant leur scolarisation.

Image36Devant cette situation, les instituteurs des deux communes se rencontrèrent à plusieurs reprises et, après avoir réalisé une projection des futurs effectifs scolaires sur plusieurs années, tombèrent d’accord sur la nécessité de créer un Regroupement Pédagogique scolaire, garant d’une qualité et d’une amélioration certaines de l’enseignement.
Ils firent alors part de leurs inquiétudes et de leur projet aux parents d’élèves ainsi qu’aux deux municipalités.

Image37CREATION DE L’A.P.E.S.L.V.
Auparavant existait à SAINT LARENT, l’ASSOCIATION CULTURELLE DE PARENTS D’ELEVES, tandis qu’à VOUZERON, seule, la Coopérative scolaire animait quelques activités et réunions de parents.
Au cour de l’année 1983, les enseignants ont convaincu les parents d’élèves des deux communes de la nécessité de réunir les 2 écoles afin d’en obtenir tous les avantages pédagogiques. Très rapidement, ces derniers se rallièrent à ces objectifs et créèrent l’ASSOCIATION DE PARENTS D’ELEVES ST LAURENT-VOUZERON (A.P.E.S.L.V.) à la rentrée scolaire 1983/1984.
Bien que l’Instance officielle n’était pas encore formée, la toute nouvelle association proposa des animations communes : rifles et classe verte à la Couturanderie.

CREATION DU SIVOS
Dans le même temps, des contacts étaient pris avec les Maires de St Laurent (Thérèse ALLOITEAU) et de Vouzeron (Jean-Marie JOUANNET) pour parvenir, le 6 janvier 1984 à la création du Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire : le SIVOS. L’entente intercommunale sur le plan scolaire était conclue et allait devenir effective à la rentrée des classes de SEPTEMBRE 1984 et l’enseignement allait se répartir sur 3 classes à 3 niveaux d’enseignement, comme suit :
Vouzeron : classe de Katia JEANNIN (maternelle petite, moyenne et grandes sections)
Classe de Gilles VINCENT (CP – CE1)
St Laurent : classe de Robert LEGOUX (CE2 – CM1 et CM2)
Les avantages pour les enfants ainsi que pour les parents étaient considérables :
– Transport scolaire à domicile gratuit
– Restauration à la cantine municipale de Vouzeron pour un prix modique
– Apprentissage de l’eau et de la natation à la piscine du CAME de Neuvy

Image38– Accès à la maternelle pour tous, dès l’âge de 3 ans par la création d’une classe dotée de tous les aménagements pédagogiques et nécessaires à l’école de Vouzeron
– Et surtout le bénéfice d’une meilleure qualité de l’enseignement due en particulier à la diminution des niveaux par classe
Par la suite, les réalisations municipales suivantes allaient encore améliorer le confort de l’enseignement :
Septembre 1985 : construction d’une salle d’activités à St Laurent (bibliothèque, salle d’études et sanitaires)
Septembre 1987 : agrandissement de la salle de restauration à Vouzeron

Image39Septembre 1988 : ouverture d’une 4ème classe à St Laurent avec, en outre des sanitaires (Coût des travaux : 230 000 F subventionnés à 50% par le Conseil Général). Cette création, due à une forte augmentation des effectifs (plus de 90 élèves), allait permettre ainsi un enseignement à 2 niveaux pour chaque classe.
Vouzeron : maternelle petite et moyenne section (Mme Katia JEANNIN)
Maternelle grande section + CP (Mr Gilles VINCENT)
St Laurent : CE1 + CE2 (Mme Catherine BENETREAU-DUPIN en qualité de Directrice)
CM1 + CM2 (Mr Robert LEGOUX)
Septembre 1992 : création de sanitaires à la cantine de Vouzeron. Suite au départ de Mr Gilles VINCENT, Mme Katia JEANNIN a pris en charge l’éducation des CP et Mme Marielle MITRIOT, celle des maternelles, tandis qu’à St Laurent, Mme Dominique DUNEAU a remplacé Mme DUPIN (cours CE)
Septembre 1993 : agrandissement et modernisation de la cuisine de la cantine à Vouzeron et aménagement d’une salle de restauration dans la salle communale de St Laurent.
A Vouzeron, Mme Marielle MITRIOT a été remplacée par Mme Murielle GAUTIER à la direction des classes maternelles tandis que Mme Chantal DUMAS prenait la place de Mme DUNEAU à la tête des cours élémentaires à Saint Laurent.

Image40ACTIVITÉS EXTRA SCOLAIRES
Le 5 janvier 1987, les élèves de la classe de Robert LEGOUX sont partis en classe de neige à Pont– du-Fossé (05). Ce séjour à été financé à 1/3 par les communes, 1/3 par l’APESLV et 1/3 par le Conseil Général et les Parents. Deux séjours de ce type ont eu lieu avant d’être remplacés par des classes découvertes se déroulant sur le même site et à la fin du mois de mai.
Mme Chantal DUMAS, quant à elle organisait des séjours classes vertes à Veaugues (18) qui proposait, entre autre, des travaux sur la nature, l’eau, les animaux, un atelier de poterie, découverte des bords de Loire, des chauve-souris, des initiations au VTT ainsi qu’à la spéléologie.

BAISSE DES EFFECTIFS
La seconde moitié de la décennie 90 a fait apparaître un déclin de la population scolaire du principalement au vieillissement de la population ainsi qu’à la scolarisation de plus de 20 élèves dans d’autres établissements scolaires. Cet exode était du à la difficulté des parents travailleurs à trouver localement des assistantes maternelles ou nourrices agréées.

LA GARDERIE PERISCOLAIRE
22 avril 1996 : afin d’empêcher la fermeture probable d’une classe (l’effectif du SIVOS atteignait 70 élèves), il a été décidé de la création, dans la classe maternelle, d’une garderie périscolaire à Vouzeron Une animatrice : Mme Dominique GODARD a été embauchée pour la circonstance.
Dans le même temps, la Municipalité de Vouzeron, qui avait favorisé l’érection de pavillons locatifs dans son lotissement du Champ Luseau, a permis également d’enrayer le phénomène.
En 2002, l’augmentation constante des effectifs (jusqu’à 19 enfants) de cette structure contraignent le SIVOS à engager une animatrice stagiaire (Melle Aurélie DEZELU).
2004 devrait voir la garderie déménager dans l’ancienne salle paroissiale réhabilitée par la commune de Vouzeron. Le fonctionnement en sera assuré par le SIVOS. Ainsi une structure indépendante du milieu scolaire habituel verra le jour pour le plus grand bien de tous.

La rentrée scolaire 2003-2004 a vu l’arrivée de 2 nouvelles enseignantes :
– Melle Marion TAIANA à la direction de la classe des CP à Vouzeron, en remplacement de Mme JEANNIN qui a fait valoir ses droits à la retraite.
– Mme Isabelle LE BUHAN pour les cours élémentaires, à St Laurent, en remplacement de Mme BITAUD-DUMAS qui a obtenu sa mutation à l’école de Mehun-sur-Yèvre.

L’ASSOCIATION DE PARENTS D’ÉLÈVES ST LAURENT-VOUZERON (APESLV)
Évoquée précédemment, la venue de cette association dynamique a su, dès le départ, faire le lien entre l’école et les élus. Elle a proposé de nombreuses activités récréatives, notamment des kermesses de fin d’année, les arbres de Noêl, des rifles, des cafés-théâtre en 1988 et 1989. Ces activités lui permettent de cofinancer les séjours et les sorties extra-scolaires.

Image42© 2004 Denys GODARD

Publicités